femme avec un spray nasal
Home / Ronflement / Comment savoir si je suis un véritable nasosaure ?
Ronflement

Comment savoir si je suis un véritable nasosaure ?

Avez-vous déjà entendu parler du nasosaure ? Sa principale caractéristique est qu’il ronfle à cause de son nez. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Peut-être qu’il a une déviation de sa cloison nasale ou une autre déformation des voies respiratoires nasales. Peut-être que tout simplement il souffre d’allergies ou autres infections, qui contribuent à rétrécir le passage de l’air pendant qu’il dort. Voyons déjà si vous êtes concernés avant de vous aider à arrêter de ronfler.

Est-ce que je suis un nasosaure ?

Pour le savoir, vous pouvez faire ce simple test.

  1. femme devant un mirroirEn premier, mettez-vous debout devant un miroir, avec la bouche fermée. Tenez une narine fermée avec votre doigt et essayez de respirer par l’autre. Si vous voyez que la narine ouverte a tendance à se fermer, ou juste se creuser un peu lors de l’inspiration, insérez un un coton-tige à l’intérieur pour la soulever.

    Si vous sentez que vous respirez mieux avec la narine soutenue, c’est que vous ronflez à cause de votre nez. Recommencez le test avec l’autre narine pour voir si elle présente le même problème.

  2. En deuxième, est-ce que sans boucher vos narines et avec le bouche fermée, vous arrivez à efficacement respirer par le nez ? Si vous constatez une gêne, c’est qu’il y a une obstruction au niveau de votre nez.
Dans les deux cas, votre nez ne propose pas un flux d’air optimisé. Soit vous respirez uniquement par le nez en dormant et les tissus nasaux vibrent au passage de l’air qui doit se faufiler entre eux. Vous êtes dans ce cas un pur nasosaure. Soit le fait d’être gêné au niveau du nez vous fait naturellement respirer par la bouche et dans ce cas je vous invite à aller voir ce qu’est un buccasaure.

Comment soulager un nasosaure ?

Vous l’avez compris, pour être efficace, il faut agir sur la cause du blocage dans le nez. Vous pouvez agir mécaniquement ou plus naturellement.

Les dilatateurs nasaux

Il se trouve sous deux formes, les cônes et clips. Ce sont des écarteurs qui vont maintenir vos narines bien ouvertes, comme vous le faisiez avec le coton-tige. Le flux d’air est alors maximisé, et moins enclin à faire vibrer les tissus mous de votre nez.

Les bandelettes nasales

Ce sont des bandelettes assez rigides dans le sens où, quand vous les pliez, elles ont tendance à revenir à leur forme originale. Comme elles sont fixées sur le nez par une pellicule collante, elles ouvrent les narines en reprenant légèrement leur forme. Elles sont moins intrusives que les cônes car externes au nez, mais à usage unique.

Les sprays

Ils contiennent souvent des huiles essentielles, des extraits naturels et un lubrifiant. Les premiers sont décongestionnants, efficaces en cas d’allergies ou d’inflammation diverses. Le deuxième permet de lubrifier les paroies pour réduire toute friction avec l’air lors de l’inspiration.
 
Vous l’aurez compris, dans tous les cas, il s’agit donc de dégager le nez afin de ne plus respirer par la bouche (première cause de ronflement) et de ne plus faire vibrer les tissus à l’arrière des narines.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *