arreter de ronfler definitivement

Le guide ultime pour arrêter de ronfler définitivement (spécial ronflosaures)

Êtes-vous fatigué le matin? De mauvais poil ? Anxieux ? Vous êtes certainement atteint de ronchopathie ! Mais ne vous inquiétez pas, c’est un problème connu. Il y a plusieurs causes au ronflement, car nous sommes tous morphologiquement différents et il existe une multitude de solutions pour arrêter de ronfler définitivement.

Vous avez peut-être déjà essayé une solution anti ronflement, sans succès. Mais était-elle adaptée à vous ? S’attaquait-elle à la/les cause(s) de votre ronflement ? Savez-vous quel type de ronflosaure êtes-vous ? Oui, vous avez bien lu, vous faites partie d’une espèce particulière qui n’est pas du tout en voie d’extinction.

C’est normal d’être désemparé parmi toutes les solutions existantes (de la plus à la moins efficace d’ailleurs). Par contre, ce que je vous promets, c’est qu’à la fin de ce guide, vous allez savoir pourquoi VOUS ronflez, quelles sont les meilleures solutions pour votre cas, et comment les combiner au besoin. Le sommeil réparateur et le silence ne sont pas loin !

Qu’est-ce que le ronflement ?

Le ronflement, c’est quand vous prenez des coups de coude pendant la nuit, n’est-ce pas ?

En fait, c’est beaucoup plus grave que cela. Saviez-vous que le ronflement est lié aux accidents vasculaires cérébraux et aux problèmes de vaisseaux sanguins ? Les ronfleurs les plus bruyants sont 40 % plus enclins à souffrir d’hypertension, 34 % à avoir une crise cardiaque et 67 % à avoir un accident vasculaire cérébral.

Certains cas sont plus graves que d’autres. Cependant, il se peut que vous suffoquiez dans votre sommeil si vous souffrez d’apnée du sommeil, une maladie très dangereuse. Nous verrons cela plus loin.

Risques

0 %
Hypertension
0 %
Crise Cardiaque
0 %
AVC

Personnes à risque et facteurs aggravants

Voici les facteurs qui vous empêchent d’arrêter de ronfler :

  • Caractéristiques de la bouche – Avoir un palais mou long, bas ou épais, une luette longue (tissu qui pend du palais mou) ou des amygdales hypertrophiées peut rétrécir les voies respiratoires et causer des ronflements.

  • Respiration buccale – Respirer par la bouche plutôt que par le nez fait passer plus d’air par les voies respiratoires, ce qui augmente les vibrations des tissus et le ronflement.

  • Excès de poids – Les personnes en surpoids ont souvent un cou plus épais, ce qui peut aussi rétrécir les voies respiratoires. En plus, l’apnée du sommeil est fréquente chez les hommes dont le cou mesure plus de 43 cm de circonférence et plus de 40 cm chez les femmes. 

  • Congestion nasale – Une congestion nasale (infection des voies respiratoires supérieures, comme un rhume ou des allergies) rend la respiration plus difficile et peut augmenter les vibrations des tissus.

  • Septum dévié – Une anomalie dans le tissu qui sépare les narines peut aussi causer un rétrécissement des voies respiratoires.

  • Alcool – Boire de l’alcool le soir détend encore plus les muscles de la gorge et peut augmenter le ronflement.

  • Tabagisme – Il provoque l’inflammation des tissus des voies aériennes. 

  • Médicaments – Certains médicaments comme les somnifères relâchent trop les tissus de la gorge.

  • Apnée du sommeil – Cet état provoque l’obstruction des voies respiratoires par les tissus de la gorge. Elles sont tellement resserrées que vous ne respirez plus assez d’oxygène, voire plus du tout.

Les mesures préventives pour arrêter de ronfler

L’hygiène de vie

  • Perdez du poids. Perdre même un peu de poids peut réduire le tissu adipeux à l’arrière de la gorge et diminuer ou même arrêter de ronfler.

  • Arrêtez de fumer. Si vous fumez, vos chances de ronfler sont élevées. Fumer irrite les membranes du nez et de la gorge, ce qui peut bloquer les voies respiratoires et causer des ronflements.

    Adultes en soirée

  • Évitez alcool, somnifères et sédatifs parce qu’ils détendent les muscles de la gorge et interfèrent avec la respiration. Vérifiez que vous ne prenez pas un médicament qui favorise un sommeil plus profond et qui peut aggraver le ronflement. Plus d’alcool après 16h.

  • Faites attention à ce que vous mangez avant de vous coucher. La recherche montre que le fait de prendre un gros repas ou de consommer certains aliments comme des produits laitiers ou du lait de soja juste avant le coucher peut aggraver le ronflement.

  • Faites de l’exercice physique. Même s’il n’entraîne pas de perte de poids, vous allez tonifier divers muscles de votre corps, dont vos bras et vos abdominaux. Ils aident à tonifier les muscles de votre gorge, ce qui peut réduire le ronflement. Il existe également des exercices spécifiques que vous pouvez faire pour renforcer les muscles de votre gorge pour arrêter de ronfler

L’hygiène de sommeil

  • Changez la position de votre tête. Le fait d’élever la tête de 10 cm peut faciliter la respiration, encourager la langue et la mâchoire à avancer. Il existe des oreillers spécialement conçus pour aider à prévenir le ronflement en s’assurant que les muscles de votre cou ne sont pas comprimés. 

  • homme qui dort sur le ventreDormez sur le côté ou sur le ventre. Essayez d’attacher une balle de tennis derrière vous (vous pouvez coudre une chaussette à l’arrière de votre haut puis la mettre à l’intérieur). Si vous vous retrouvez sur le dos, l’inconfort produit par la balle de tennis vous ramènera sur le côté. Au bout d’un certain temps, dormir sur le côté deviendra une habitude et vous pourrez vous passer de ces stratagèmes. Plus simples et adaptés, vous pouvez vous tourner (sans jeu de mots) vers les oreillers, les ceintures et les sacs anti ronflement dont nous parlons plus loin.

  • Essayez une gouttière anti ronflement. Ces dispositifs, qui ressemblent à un protège-dents d’athlète, aident à ouvrir vos voies respiratoires en amenant votre mâchoire inférieure ou votre langue vers l’avant. Ils ne fonctionnent que pour certains types de ronfleurs, alors lisez bien la suite avant d’en tester un. Alors qu’un appareil fabriqué par un dentiste peut être coûteux, des kits moins chers et extrêmement efficaces pour arrêter de ronfler sont également disponibles. Nous en parlons plus loin.

  • Dégagez vos voies nasales. Si vous avez le nez bouché, rincez vos sinus avec une solution saline avant le coucher. L’utilisation d’un pot neti (ce n’est impressionnant que la 1ere fois), d’un décongestionnant nasal ou de bandes nasales peut également vous aider à respirer plus facilement pendant votre sommeil. Si vous avez des allergies, trouvez leurs origines ou utilisez un médicament contre les allergies.

  • Humidifiez l’air de votre chambre. L’air sec peut irriter les membranes du nez et de la gorge, donc si les tissus nasaux gonflés sont le problème, un humidificateur peut aider. Trouvez des solutions pour purifier l’air, pourquoi pas en rajoutant des huiles essentielles dans un humidificateur d’air.

Quel ronflosaure êtes-vous ?

Le secret de l’efficacité d’un dispositif pour arrêter de ronfler, c’est qu’il soit adapté à la cause exacte du ronflement. Afin de déterminer ce qui se cache derrière votre ronflement, je vous propose de faire ces 3 tests. Nous allons maintenant déterminer quel type de ronfleur vous êtes. Attention, faites les 3 tests, il est possible que vous cumuliez plusieurs causes ! Si les tests ne sont pas concluants, je vous recommande la solution la plus universelle, la gouttière.

Le nasosaure

  • Tenez-vous devant un miroir, la bouche fermée. Fermez une narine avec votre doigt et respirez par l’autre. Si la narine a tendance à se fermer/creuser, tentez de la soulever avec un coton-tige. Si vous respirez mieux une fois que vous la soutenez, c’est que vous ronflez à cause de votre nez. Répétez avec l’autre narine.
  • Sans boucher vos narines, arrivez-vous à bien respirer par le nez avec votre bouche fermée? Si la réponse est non, c’est le même problème.

Si vous ronflez à cause de votre nez, vous êtes un nasosaure !

Vous avez probablement besoin d’un dilatateur nasal. De plus, si vous ne pouvez pas bien respirer par le nez, vous avez probablement une obstruction. Cela peut-être dû à des allergies ou une inflammation de votre nez. Il faut que vous traitiez ce problème en amont si vous voulez arrêter de ronfler.

Le buccasaure

  • Essayez de faire un bruit de ronflement d’abord avec la bouche ouverte puis avec la bouche fermée. Si vous êtes incapable de “ronfler” avec la bouche fermée, cela signifie que vous respirez probablement par la bouche pendant la nuit. D’autre part, est-ce que votre gorge est sèche et vous démange le matin ? Si vous êtes dans l’un des deux cas, alors vous ronflez à cause de votre bouche. Vous êtes effectivement un buccasaure !

Dans ce cas, vous avez probablement besoin d’une gouttière qui bloque votre bouche et vous force à respirer par le nez.

Utiliser une mentonnière peut aussi aider à arrêter de ronfler dans une certaine mesure, mais comme elle est moins efficace que d’utiliser une OAM, je la recommande moins. J’ai trouvé qu’elles sont généralement inconfortables et glissent facilement en dormant.

Le langosaure

Essayez de faire sortir votre langue au maximum, en la serrant ensuite entre vos dents. Essayez maintenant de ronfler. Si vous avez du mal à faire un ronflement avec la langue entre les dents, alors votre langue est probablement le problème. Vous êtes donc un langosaure !

La solution dans ce cas serait en priorité une orthèse mandibulaire ou un dispositif de positionnement comme un oreiller ou une ceinture.

Le palatosaure

Si ces tests ne sont pas concluant, il se peut que vous ayez des vibrations du palais. Cela signifie que votre palais mou et votre luette vibrent pendant que vous dormez (comme dans les dessins animés). Comme vous ronflez à cause de votre palais, vous êtes officiellement un palatosaure ! Dans ce cas, une mentonnière peut résoudre le problème.

Le multisaure

Bien sûr, il n’y a pas qu’une seule cause de ronflement. Vous pouvez, par exemple, souffrir de problèmes de base de la langue et de palais en même temps. Quand on est un multisaure, c’est plus compliqué de diagnostiquer les causes précises du ronflement. Certains dispositifs, en particulier les orthèses d’avancée mandibulaire (gouttière pour les intimes) sont idéales pour traiter plus d’un problème à la fois.

Il est important de noter que l’obésité est un facteur important lorsqu’il s’agit de ronflement. Un pourcentage élevé de personnes qui ronflement sont en surpoids et leur obésité est souvent la première cause du problème.

N’oubliez pas que le ronflement peut être une indication d’apnée obstructive du sommeil et ne doit pas être pris à la légère si le problème persiste. Consultez votre médecin dans tous les cas.

Solutions en fonction de la cause de votre ronflement

Type Solution Comment ?
Nasosaure
Augmenter le flux d’air dans les voies respiratoires nasales afin de réduire la vibration des tissus à ce niveau
  • Dilatateur nasal
  • Bandelettes
  • Spray nasal
Buccasaure
  • Maintenir la mâchoire fermée et dégagée
  • Empêcher la respiration par la bouche
  • Réduire l'inflammation et la dilatation des tissus
  • Embout buccal anti ronflement
  • Mentonnière
  • Pastilles et languettes
  • Dilatateur nasal si besoin
Langosaure
Faire avancer la mâchoire et la langue
pour maximiser le flux d’air dans la gorge
  • Orthèse d’avancée mandibulaire
  • Oreillers
  • Sacs à dos, gilets et ceintures
  • Dispositifs de stabilisation de la langue
Palatosaure
Maintenir la mâchoire fermée
  • Mentonnière
  • Pastilles et languettes
Pour les multisaures, il va falloir cumuler plusieurs techniques pour complètement arrêter de ronfler. Un classique est une OAM ou un embout buccal avec un dilatateur nasal

Influence de la position de sommeil

Type Cause probable Solutions
Sur le dos
La langue tombe dans la gorge et l'obstrue
  • OAM
  • Oreiller
  • Ceinture
  • Sac à dos
Toutes les positions
Peut signifier que votre ronflement est plus grave et qu’il nécessite un traitement plus complet comme pour l'apnée obstructive du sommeil

Les dispositifs pour arrêter de ronfler

L’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) ou gouttière

Elle fait clairement partie des dispositifs pour arrêter de ronfler les plus efficaces sur le marché. C’est une gouttière qui déplace la mâchoire inférieure vers l’avant et la maintient dans cette position. Cela permet aux voies respiratoires à l’arrière de la gorge de rester ouvertes, ce qui réduit considérablement ou arrête complètement le ronflement.

Quelle est l’efficacité des OAMs ?

Une étude sur 134 patients utilisant des gouttières anti ronflement a produit des résultats convaincants. Même après l’étude, 86 % des participants ont continué à utiliser leurs dispositifs tous les soirs.

En 2005, une étude sur 20 ronfleurs lourds a été réalisée. Les scientifiques ont constaté que les gouttières étaient tolérées par 65 % des ronfleurs interrogés. Ils ont conclu qu’une OAM était une solution bien tolérée et efficace pour arrêter de ronfler. De nombreuses autres études ont produit des résultats similaires.

Certaines personnes ont du mal à dormir avec OAMs les premières nuits. Au réveil, vous pouvez ressentir une douleur comme des courbatures dans les mâchoires. C’est complètement normal et la sensation s’estompe au bout de quelques jours.

Mais sont-elles vraiment sûres ?

La plupart des OAMs sont thermoformables. Il suffit de les ramollir dans de l’eau chaude puis de mordre dedans pour faire une empreinte de vos mâchoires. Vous obtenez ainsi une gouttière parfaitement adaptée à votre morphologie. Le processus est répétable plusieurs fois pour ajuster l’avancée de votre mâchoire en cas de besoin. Cela permet aussi de pallier aux courbatures qui peuvent apparaître les premiers jours.

Ces gouttières ayant une durée de vie longue, il est important de pouvoir accompagner les évolutions de sa mâchoire (et il y en a). Vous trouverez un autre type d’OAM plus sophistiquée et plus précise avec des micros ajustements par des vis de réglage pour plus de confort.

Je ne vous recommande pas les produits que vous trouvez sur eBay, Aliexpress et les boutiques chinoise sur Amazon. Ils sont fabriqués en Asie avec aucun moyen de savoir les matériaux qui les composent. Rappelez-vous qu’elles sont faites pour rester dans votre bouche pendant le tiers de votre vie et que vous ne voulez pas y mettre n’importe quoi, comme du latex ou du Bisphénol A. Vous voulez arrêter de ronfler, pas vous créer d’autre problèmes.

Retrouvez le guide complet sur les orthèses.

L’embout buccal anti ronflement

Il est destiné aux buccasaures. Il vous empêcher de respirer par la bouche afin de vous obliger à respirer par le nez. Sa forme particulière permet à la mâchoire inférieure, aux lèvres et à la langue de rester libres, contrairement à une OAM qui maintient la mâchoire inférieure. Il se moule sur mesure en la chauffant dans de l’eau chaude avant de mordre dedans.

Il aide aussi à la respiration par un appareil PPC/CPAP ainsi qu’à éviter de trop baver. Si vous avez des difficultés à respirer par le nez, pensez à le coupler avec un dilatateur nasal.

L’oreiller anti ronflement

Votre position de sommeil pourrait être la raison pour laquelle vous ronflez. Les oreillers anti ronflement permettent d’arrêter de ronfler en ajustant votre position de sommeil. Ils sont tout indiqués pour les langosaures qui ont leur langue qui rentre dans leur gorge à cause de la gravité. Lisez un guide complet sur les oreillers anti ronflement.

Les oreillers classiques

Les oreillers sont conçus pour élever et aligner votre tête afin d’ouvrir vos voies respiratoires, vous empêchant ainsi de ronfler. Ils sont plus creux au milieu que sur les côtés afin de maintenir vos voies respiratoires ouvertes dans toutes les positions de sommeil. Cela vous évite d’avoir à apprendre à dormir avec une nouvelle position. Ce sont aussi, avec les bagues, les seules solutions non invasives contrairement à un dispositif buccal ou nasal par exemple.

La mousse hypoallergénique utilisée pour fabriquer des oreillers anti ronflement les rend appropriés pour les ronfleurs allergiques. La plupart des oreillers sont de taille standard et peuvent donc s’adapter à vos taies d’oreiller.

Les oreillers intelligents

Ils reprennent les atouts de leurs compères classiques. Mais en plus, “il y a une application pour ça !”. Un oreiller intelligent est composé d’un micro pour détecter votre ronflement et d’un dispositif de mouvement (délicat) de l’oreiller.

Il ajustera doucement la position de votre tête sans que vous ne ressentiez quoi que ce soit. Dans cette nouvelle position, les muscles de la gorge sont stimulés, ce qui permet d’ouvrir vos voies respiratoires. Vous arrêtez de ronfler instantanément. Votre partenaire n’aura même pas le temps d’être réveillé !

Les dilatateurs nasaux : cônes et clips

Recommandés pour les nanosaures. Les dilatateurs nasaux écartent physiquement vos narines. Sans cette obstruction, vous pouvez arrêter de ronfler immédiatement. Ils sont assez petits pour s’adapter à votre nez tout en étant assez confortables pour dormir sans vous réveiller. Il suffit de clipser le dilatateur nasal dans votre nez lorsque vous vous endormez.

Les dilatateurs nasaux peuvent être fabriqués en silicone, en caoutchouc ou en plastique. Il en existe 2 sortes, soit en forme d’ailes, soit en forme de cônes qui reposent dans votre nez. L’un et l’autre permettent d’augmenter le flux d’air passant dans vos narines.

  • Les clips – Les clips sont plus efficaces mais moins confortables à cause de leur forme. Ils sont discrets et vous oublierez même que vous les portez.
  • Les cônes – Les dilatateurs nasaux coniques à l’inverse plus confortables car ils exercent une pression uniforme, mais un peu moins efficaces car leur action est moins concentrée sur la partie des narines à ouvrir. Et encore cela va dépendre de votre morphologie. 

Si vous ronflez la bouche ouverte, les dilatateurs nasaux sont très utiles. En effet, vous allez résoudre le problème avec un dispositif buccal, et si vous ne respirez pas bien par le nez, ça devient un problème. Mais vous avez maintenant la parade !

Ces systèmes se trouvent facilement, ne coûtent pas très cher et sont très efficaces si vous êtes un nasosaure ! Retrouvez un guide complet sur les dilatateurs nasaux

Les dispositifs de stabilisation de la langue

Ils sont très populaires aux États-Unis, mais peu trouvables de l’autre côté de l’Atlantique. Je vous parle quand même, car ils sont extrêmement populaires là-bas. Ils sont connus là-bas comme des Tongue Stabilizing Devices (TSDs) ou des Tongue Retaining Devices (TRDs). Les plus connus sont les marques AveoTSD et Good Morning Snore Solution.

Ils permettent de tenir votre langue étirée par succion entre vos dents. Avec votre langue éloignée de l’arrière de la gorge, vos voies respiratoires ne sont pas aussi obstruées qu’elles le seraient normalement. On ne les trouve pas ici, mais ce n’est pas grave, les ronfleurs préfèrent les OAMs !

L’orthèse intranasale

La société Nastent a breveté un nouveau système, un tube non réutilisable en silicone que vous insérez dans votre narine jusqu’au voile du palais. Il existe en plusieurs tailles pour s’adapter à votre morphologie. Il permet aussi de maintenir les voies respiratoires ouvertes. Vous le trouverez pour environ 25€ pour 6 tubes. C’est un système intrusif et le seul moyen de savoir s’il vous conviendrait est de l’essayer.

Les bandelettes nasales

Elles sont destinées principalement aux nasosaureet reprennent le même principe que les dilatateurs. Les bandelettes nasales sont de petits morceaux de tissu qui sont renforcés avec du plastique ou du silicone.

Le principe est de les plier avant de les mettre en place sur votre nez. Elles essaient de revenir à leur position initiale en soulevant doucement les narines. Elles permettent de mieux respirer, de soulager la congestion, et bien sûr de réduire voire éliminer les ronflements !

Ce sont des dispositifs jetables. Vous devrez en changer toutes les nuits.

Le spray nasal

C’est un spray conçu pour réduire la résistance des voies respiratoires supérieures en lubrifiant et en resserrant légèrement les tissus. Cette lubrification aide le passage de l’air dans le pharynx et arrête ou réduit le ronflement. Il peut être composé d’huiles essentielles ou d’homéopathie.

Les bagues anti ronflement

Leur fonctionnement se base sur une technique ancestrale, l’acupression, et plus précisément la réflexologie (acupuncture sans aiguilles) dans la médecine traditionnelle chinoise. Elles est aussi efficaces pour le sommeil agité, l’insomnie, et procurer un bien-être général. Les plus connues  sont testées cliniquement.

Elles sont efficaces pour beaucoup de personnes. Je ne peux que vous conseiller de la tester (en profitant du droit de rétractation), car c’est un investissement durable pour le faible coût d’achat. Il faut juste faire attention à choisir la bonne taille afin que l’acupression soit optimale. Lisez le guide complet sur les bagues anti ronflement pour en savoir plus

Les mentonnières ou bandeaux anti ronflement

Elles fonctionnent sur le même principe que les OAMs, en positionnant votre mâchoire de manière à empêcher l’ouverture de la bouche et l’obstruction des voies respiratoires.

Elles ne sont pas chères et ont une durée de vie longue.

Par contre, si vous n’êtes pas un buccasaure ou si vous ronflez à cause de l’apnée du sommeil, la mentonnière n’est pas la meilleure solution pour vous.

Elles sont à proscrire en cas d’apnée du sommeil ou de congestion nasale.

Les ceintures et sac à dos

Ils servent à corriger la position de sommeil. Ne pas dormir sur le dos augmente fortement vos chances d’arrêter de ronfler. Ces deux accessoires vous empêchent de rester sur le dos en vous obligeant simplement à changer de position à cause de l’inconfort. Ce n’est pas agréable d’avoir un objet dans le dos. Si vous savez que vous ronflez à cause de cela, ce sont des armes redoutablement simples. Lire le guide complet sur les ceintures anti ronflement.

Le dispositif Provent (EPAP)

Ce sont des embouts qui sont placés sur les narines pendant que vous dormez.

Les enveloppes ressemblent beaucoup aux pansements. Chacun possède un diaphragme avec des microvalves. Vous devez en utiliser un par narine.

La respiration se fait normalement par les narines. Cependant, expirer par les valves crée une pression sur les voies respiratoires qui les ouvrent et permet à la respiration de rester normale pendant la nuit.

Si vous souffrez d’apnée du sommeil légère ou modérée et que vous ne supportez pas la thérapie CPAP/PPC, vous pouvez aussi l’adopter.

Le produit se trouve en boîtes dizaines de paires car vous ne pouvez en utiliser qu’une seule par nuit. Le coût est élevé sur la durée, mais le confort est incomparable face à une machine CPAP/PPC.

Les pastilles et languettes

Ces deux solutions orales se dissolvent dans votre bouche afin de diffuser leurs effets toute la nuit. Elles vont lubrifier votre palais mou et lui permettre de moins vibrer et donc de moins ronfler. Certaines contiennent des huiles essentielles et des vitamines pour y parvenir. Elles ont un effet décongestionnant suivant la formule utilisée.

Vous ne devriez pas les utiliser en cas d’apnées du sommeil. Elles ne coûtent pas très cher, mais il faut en acheter souvent, donc le coût augmente vite sur la durée.

Les canules buccales

Ce sont des appareils qui viennent se placer dans votre bouche et qui comprennent un tuyau qui vient jusque dans votre gorge. Elles permettent d’apporter un flux d’air plus important dans votre gorge et ainsi l’empêcher de vibrer. Vous les retrouverez sous les marques Capax et Apndor. Comme vous vous en doutez, il est compliqué de s’y habituer, surtout à cause du réflexe vomitif de gorge qui s’opère. Je suis sûr que vous avez déjà mis un doigt au fond de votre bouche.

Les bracelets électroniques

Ce sont des bracelets que vous portez la nuit et qui vibrent pour vous faire arrêter de ronfler. L’idée est intéressante, mais vu tous les commentaires négatifs des utilisateurs, je ne vous les recommande pas.

Tableau comparatif des coûts par solutions​

Produit Prix moyen Durée moyenne Coût/mois moyen

OAM

50 à 140 €
18 à 24 mois
3 €

Embout buccal

70 €
18 à 24 mois
3 €

Oreiller

40 à 90 €
60 mois
1,5 €

Dilatateur nasal

10 à 15 €
2 mois
6,5 €

Orthèse nasale Nastent

25 €
6 jours
125 €

Bandelette nasale

0,2 à 0,7 €
1 jour
6 à 20 €

Spray nasal

10 à 15 €
2 mois
5 à 8 €

Bague

30 à 40 €
Infinie
0,3 € (pour 10 ans)

Mentonnière

10 €
12 mois
1 €

Ceinture / gilet / sac à dos

80 €
24 mois
3 €

Provent

99 €
1 mois
99 €

Pastilles / languettes

10 €
15 jours
20 €

Comment tester l’efficacité de la solution choisie ?

microphoneJe vous propose quelque chose de simple pour mesurer l’efficacité. Vous enregistrer pendant la nuit ! Il vous suffit ensuite de comparer les enregistrements avec et sans l’utilisation de la solution. Je pense que la solution la plus polyvalente aujourd’hui est d’utiliser une application pour votre smartphone. De toute façon vous dormez déjà avec pour piloter votre oreiller intelligent ultra high-tech, non ?

Voici les applications qui vous permettront de vous enregistrer et d’analyser vos nuits. Les versions d’essai suffisent pour tester celle qui vous convient.

Pour Android, il existe les applications iRonfle et SnoreClock

Pour iOS, il existe les applications iRonfle et Ronflomètre

Les traitements médicaux et chirurgicaux

ScalpelC’est là que ça se complique. Si vous avez essayé les solutions simples pour arrêter de ronfler sans succès, ne perdez pas espoir. Il existe des solutions médicales qui pourraient faire toute la différence. De nouvelles avancées dans le traitement du ronflement sont faites en permanence et les appareils deviennent plus efficaces et confortables.

Parlez à votre médecin traitant ou à un ORL. Même s’ils recommandent quelque chose qui, dans le passé, était inconfortable ou n’a pas fonctionné, cela ne signifie pas qu’il en sera de même aujourd’hui.

  • La pression positive continue dans les voies respiratoires (PPC). Pour garder les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil, une machine à côté de vous souffle de l’air sous pression dans un masque que vous portez sur votre nez ou votre visage.
  • L’uvulectomie, ou ablation de la luette utilise un laser pour raccourcir la luette (le tissu mou suspendu à l’arrière de la gorge) et pour faire de petites incisions dans le palais mou de chaque côté. Au fur et à mesure que les coupures guérissent, les tissus environnants se raidissent pour prévenir les vibrations qui déclenchent le ronflement.
  • Les implants palatins consistent à insérer de petits implants en plastique dans le palais mou qui aident à prévenir son affaissement.
  • La somnoplastie utilise de faibles niveaux de micro-ondes pour enlever les tissus de la luette et du palais mou qui vibrent pendant le ronflement. L’intervention est réalisée sous anesthésie locale et dure environ 30 minutes. En cicatrisant, les muscles qui ont subi la lésion se contractent et raffermissent le voile du palais.
  • Les appareils dentaires sur mesure, dont les OAMs peuvent être fabriqués par votre dentiste. Vous pouvez le consulter pour voir s’il peut vous proposer quelque chose.
  • Les interventions chirurgicales telles que l’uvulo-palato-pharyngoplastie (UVPP), la palatoplastie par ablation thermique, l’amygdalectomie et l’adénoïdectomie, augmentent la taille de vos voies respiratoires en retirant des tissus ou en corrigeant des anomalies.
Retour haut de page