Femme respire par le nez

Le guide complet de l’écarteur nasal contre le ronflement

Dans la vaste panoplie existante des solutions anti ronflement il existe un petit accessoire simple, pas cher et terriblement efficace pour arrêter de ronfler.

La respiration se fait naturellement par le nez. Pour de multiples raisons (rhume, allergie, cause physique, etc) il se peut que vous vous mettiez à respirer par la bouche, ce qui entraine des ronflements. Le dilatateur nasal va vous aider à restaurer cette respiration nasale et à l’améliorer si besoin.

Si vous ne résolvez pas vos problèmes de respiration nasale, cela peut conduire à des ronflements ou intensifier les ronflements existants. Cela se produit lorsque l’air inspiré par la bouche force les tissus du palais mou à vibrer. La respiration buccale est beaucoup plus dangereuse que la respiration nasale (désèchement, irritations, ronflements, etc), d’ailleurs nous inspirons naturellement par le nez.

L’écarteur nasal existe sous deux formes principales, les clips en forme d’ailes et les cônes.

Dans quel cas est-il efficace?

Dans le traitement du ronflement, il est destiné à aider principalement les nasosaure. Si vous avez fait le test et savez que vous êtes concernés, vous pouvez lire la suite. Sinon je vous invite à découvrir la cause de votre ronflement avant.

L’écarteur nasal va vous aider à mieux respirer par le nez. Que vous ayez une inflammation chronique, dû à des allergies ou rhinites, ou une altération physique, comme un septum dévié, il sera efficace.

Si vous faites partie d’une autre espèce de ronflosaure, vous pouvez l’utiliser en complément de la solution adaptée. Par exemple si vous portez un embout buccal pour vous empêcher de respirer par la bouche, et que vous avez en plus des difficultés à respirer par le nez, un écarteur nasal est idéal. Cette combinaison est d’ailleurs un “classique”.

 

Comment utiliser un dilatateur nasal ?

L’écarteurs nasal s’insère directement dans la cavité nasale. Il n’a aucun des problèmes que présentent les bandelettes nasales.

Pour utiliser un écarteur nasal en plastique, rincez-le d’abord sous l’eau tiède. Cela l’aidera à se ramollir, le rendant plus flexible. Cela va l’aider à se modeler à l’intérieur de vos narines et vous permettra de le plier facilement.

Ces écarteurs ont deux côtés en forme d’entonnoir pour les cônes et d’ailes pour les clips, et la partie principale qui bloque l’appareil entre les narines. Insérez un de chaque côté du dilatateur dans chaque narine et poussez jusqu’à ce qu’il aille le plus loin possible. Si nécessaire, enlevez le dilatateur et écartez les deux parties à la base, jusqu’à ce qu’il soit bien fixé dans votre nez et permette un flux d’air régulier.

Tirez doucement sur le dilatateur pour vous assurer qu’il est bien en place. S’il tombe facilement, retirez-le et ajustez-le au besoin avec les doigts jusqu’à ce qu’il reste fermement en position.

Ces dilatateurs sont réutilisables. Après utilisation, nettoyez-les simplement avec un savon doux et de l’eau tiède.Quelles sont les differences avec les bandelettes

Dois-je choisir les clips ou les cônes ?

Les deux formes sont aussi efficace l’une que l’autre. Choisir entre l’un ou l’autre est une question de compromis. En général, les clips en forme d’aile sont plus efficaces mais sont moins confortables à porter que les cônes. Cela est dû à leur surface de contact plus petite qui fait que la pression exercée est moins répartie dans les narines. Mais elle est directement dirigée sur la zone de la narine à maintenir ouverte.

Les cônes à l’inverse sont plus confortables mais un peu moins efficaces que les clips. Ce sera à vous de choisir ce qui vous convient le mieux.

Quel est le principal critère de choix ?

Si vous recherchez un écarteur nasal qui soit à la fois efficace et confortable, vous devez faire attention à sa taille.

Si vous en choisissez un trop gros, vous pourriez ressentir une trop forte pression à l’interieur des narines. Si par contre vous en choisissez un trop petit, il ne tiendra pas en place et glissera pendant la nuit. Ce sont les deux raisons pour lesquelles les ronfleurs arrêtent de les utiliser, en les rangeants dans la boite “pas efficace”.

C’est pour cela que je vous conseille de prendre un “pack débutant” qui contient en général les 3 tailles communes. Vous pourrez ainsi connaître votre taille et les utiliser tout de suite.

Une autre chose à considérer est le matériau principal. Vous devriez éviter les dilatateurs en plastique ou en caoutchouc et choisir ceux en silicone de qualité chirurgicale, car ils sont les plus faciles à garder propres et exempts de bactéries, et les plus confortables à porter.

Un écarteur nasal est-il adapté pour l’apnée du sommeil?

Oui, un dilatateur nasal est tout indiqué pour aider dans l’apnée obstructive du sommeil. Il ne suffira pas en lui-même, mais sera un très bon complément à une machine CPAP/PPC ou une orthèse anti ronflement. Mieux respirer par le nez est bénéfique autant pour l’apnée du sommeil que pour le ronflement “simple”

Comment choisir entre dilatateur nasal et bandelette nasale ?

Rappelez-vous toujours que votre situation propre, le type de ronflement et la morphologie de votre nez déterminent ce qui fonctionnera vraiment pour vous.

Ils ont exactement le même but, mais fonctionne de manière complètement opposée. Le dilatateur va pousser vos narines à s’ouvrir par l’interieur, alors que la bandelette va les tirer depuis l’extérieur.

Quelle est la meilleur technique ?
 
Autre différence, leur composition. Si l’écarteur nasal est généralement fait en silicone, la bandelette est faite de tissu et d’adhésif. C’est l’une des différences les plus importantes car l’adhésif peut réagir avec la peau de certains utilisateurs. Si vous avez une peau sensible, un dilatateur en silicone ou en plastique sans BPA serait bien meilleure option.
 
Les deux peuvent être désagréables à enlever. Votre peau peut être sensible et s’irriter lorsque vous enlevez une bandelette nasale, mais lorsque vos poils de nez s’emmêlent dans un dilatateur, cela peut être tout aussi inconfortable.
 
Autre différence, cette fois visuelle. Une bandelette sera toujours visible alors que de nombreux dilatateurs sont presque invisibles. Si vous vous sentez gêné par l’utilisation de remèdes contre le ronflement, il peut s’agir d’une caractéristique importante pour vous.
 
Si vous n’aimez pas les salissures, voici une différence qui vaut la peine d’être considérée : le nettoyage. Vous pouvez simplement jeter les bandelettes nasales le matin, mais vous devez faire attention lorsque vous retirez un dilatateur nasal. Les cônes peuvent être recouverts de mucus et même avoir des poils de nez attachés. Retirez-le au-dessus d’un lavabo afin de pouvoir les rincer facilement.
 
Vient finalement la question du budget lorsque vous planifiez lutte contre le ronflement. Les bandelettes nasales nécessitent une dépense quotidienne puisqu’elles ne sont pas réutilisables alors que les dilatateurs peuvent être utilisés pendant quelques mois, souvent deux.

Dans quels autres cas utiliser un écarteur nasal ?

Il a été scientifiquement prouvé que l’amélioration de la respiration nasale améliore les performances (jusqu’à 30%). C’est pourquoi les écarteurs nasaux sont souvent utilisés pour les sports d’endurance comme le jogging, le cyclisme, la randonnée ou l’escalade. Certains modèles sont spécifiquement conçus pour leurs besoins spécifiques. Vous pourrez donc arrêter de ronfler la nuit et améliorer vos performances la journée !
POINTS FORTS
  • Très efficace quand bien utilisé
  • Pas de substance chimique/médicale
  • Réutilisable
  • Coût
  • Efficace immédiatement
  • Pas d'effets secondaires
  • Discret
  • Aide pour rhumes et allergies aussi
POINTS FAIBLES
  • Peut être inconfortable au début
  • Peut être sale lors du retrait !
Retour haut de page